#NDDL « Ni procès ni expulsions ! »

Cette galerie contient 26 photos.

Tweet  Tracto Vélo du 16 janvier 2016 à Rennes Manifestation de soutien contre les expulsions à Notre-Dame des Landes à Rennes le 16 janvier 2016. Trois convois de tracteurs, vélos et piétons sont entrés dans la ville et ont convergé pour se regrouper devant l’Hôtel … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Une minute archéologique sur les FabLabs et MàJ

Dans notre monde hyper connecté, retrouver un artefact de plus de trois ans, ça s’appellerait presque : faire de l’archéologie numérique ! Voici donc retrouvée une minute enregistrée par Hervé Kempf pour le quotidien Reporterre. Cette minute hilarante dans laquelle je bredouille avec autant d’enthousiasme que d’inexactitude porte sur le mouvement des FabLabs, un domaine que je venais tout juste de découvrir la veille au 1er Jardin numérique de Rennes en février 2012.

JardinNumerique2012Table ronde sur les FabLabs au Jardin numérique 2012 à Rennes : « Que se passerait-il si tout un chacun pouvait fabriquer presque tout ce qu’il voulait ? » avec Mitch Altman (Fondateur de Noisebridge), Sabine Blanc (Journaliste à OWNI), Tetalab (Toulouse), Ping (Nantes)

Je ris en me réécoutant ! Mais je sens l’intérêt de l’ouverture de ces ateliers de fabrication numérique à tout public, également une possible lutte contre l’obsolescence programmée, sans que les mots justes ne me viennent à l’esprit. Il faut dire qu’Hervé Kempf m’a prise au dépourvu, nous étions à une journée de l’Institut de Silfiac à parler de tout autre chose.

Une minute – Une question > http://www.reporterre.net/Qu-est-ce-que-les-Fab-Lab
Qu’est-ce que les Fab Lab ?
14 février 2012 / Nessy

Reporterre-1mnQuelques minutes avant moi, Hervé Kempf interroge à l’impromptu Eric, un autre participant aux journées de Silfiac.

Définition : Selon Wikipedia, un fab lab (contraction de l’anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d’objets.
Pour être appelé fab lab, un atelier de fabrication doit respecter la charte des fab labs, mise en place par le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Pour être identifié en tant que « fab lab MIT », il faut passer une certification et des formations, mais un fab lab n’est pas nécessairement affilié au MIT. Les fab labs sont réunis en un réseau mondial très actif. En France, l’État désigne ce type d’installation « atelier de fabrication numérique ».

En gros le fablab est un laboratoire de fabrication numérique ouvert à tout le monde, où on peut créer grâce à la mise en commun de compétence quasi tout ce qui nous passe par la tête. Quand je l’écris FabLab, c’est qu’il est affilié à la Fab Foundation et respecte sa charte. Les créations et co-créations réalisées dans un FabLab sont open source, elles peuvent être utilisées par tous, particuliers, associations, entreprises.

Depuis 2012, le mouvement des FabLabs a carrément explosé. Il y a environ 60 FabLabs en France, sans compter tous les fablabs qui suivent la démarche sans adhérer à la charte du MIT. Sans compter ceux qui se nomment eux-mêmes hackerspaces, hacklabs ou cyberbases. Sans compter non plus tous les ateliers temporaires qui s’installent pour une après-midi, un week-end ou quelques jours lors de festivals ou de manifestations comme les mini Maker Faire ou les Open Bidouille Camp, Maker Faire à la française qui fleurissent partout. Mais toute association de bricoleurs n’est pas non plus un fablab !

En Bretagne, nous avons 4 (ou 5 si on compte celui de Nantes) FabLabs répertoriés sur cette carte. Celui de Rennes s’appelle Le LabFab (ah ces Condatais !) http://www.labfab.fr/. Il est présent sur deux lieux, sur des plages horaires différentes :

  • Le LabFab vous accueille le Vendredi de 9h à 18h à l’EESAB, Ecole Européenne Supérieure d’Arts de Bretagne, 34 rue Hoche, 35000 Rennes.
  • Le LabFab vous accueille les Mercredi et Samedi de 14h à 18h à la Maison des Associations, 6 cours des Alliés, 35000 Rennes.

Un des plus chouettes projets initiés au LabFab rennais, qui est toujours en cours d’amélioration, est celui de la main bionique de Nicolas Huchet.

NICOPOIGNEEDEMAIN-680x180Handilab, projet de fablab dédié au handicap, qui fait suite à Bionicohand

Son projet Bionicohand de prothèse myoéléctrique est destinée aux personnes handicapées de la main afin de retrouver une meilleure autonomie. Nicolas et le LabFab rennais ont présenté la main bionique dans de nombreux pays et a été félicité par le MIT. Grâce à une association My Human Kit, créée à partir de son projet, il souhaite pouvoir apporter une aide aux pays émergents n’ayant pas l’accessibilité à l’appareillage prothétique. Ce projet a été retenu parmi les 10 finalistes du 1er Google Impact Challenge de France.

bionico-hugobiwanHugues Aubin (@Hugobiwan) et Nicolas Huchet (@Bionicohand) au LabFab en 2013

Mais le LabFab permet l’émergence de bien d’autres projets. Jetez donc un oeil sur le portfolio !

projets-labfabQuelques projets du LabFab : un bureau à rangement modulaire / un chapeau-robot piloté par l’activité cérébrale permettant de montrer son humeur / un globe terrestre qui permet de visualiser la météorologie en temps réel 

Je vois dans la propagation de ces ateliers basés sur le partage des connaissances et l’accessibilité à du matériel performant une formidable opportunité de changement de société par l’action : co-création, réparation, détournements, apprentissages, mise en réseau, etc.

Voici également une étude d’octobre 2015 sur les fablabs, par Raphaël Suire (@pareto35), Maître de conférences en économie du numérique à l’Université de Rennes 1 (pdf de 20 pages à télécharger) qui montre comment des projets initiés dans les fablabs peuvent permettre la création de nouvelles entreprises. La performance des lieux de co-création de connaissances : le cas des FabLab

Pour suivre les infos des makers, bidouilleurs, bricoleurs numériques, vous pouvez lire Makers le quotidien paperli auto-généré depuis mes contacts sur twitter.

Bref, à chacun d’explorer toutes les possibilités des fablabs, vous en avez certainement un près de chez vous.

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Facebook a désactivé mon compte. Au revoir et merci !

Stupeur ce matin de réaliser que mon compte Facebook a été désactivé.

dislike j'aime pas Facebook

Amusant, mon dernier lien posté était vers l’article de Framasoft : Dégooglisons saison 2 : ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ! 
Je suis invitée à relire les règlements :

« Votre compte a été désactivé en raison d’une infraction aux conditions d’utilisation de Facebook.

Nos règlements

  • Votre compte doit indiquer votre nom authentique.
  • Les comptes personnels doivent représenter des personnes. L’utilisation d’un profil personnel pour représenter une autre entité est contraire à nos règlements (par ex. : célébrités, animaux domestiques, idées, objets).
  • L’usurpation d’identité est interdite./ je n’usurpe rien, c’est un nom de plume !
  • L’utilisation de plusieurs comptes va à l’encontre de notre règlement.
  • Les comptes créés pour envoyer des messages indésirables ou harceler d’autres utilisateurs sont strictement interdits. »

Hormis le dernier, car je n’ai jamais eu envie d’harceler personne sur internet, j’enfreins donc tous les règlements de Facebook depuis 8 ans. Cependant Nessy est mon vrai nom d’animal légendaire ! Sisi ! Je suis un animal célèbre non domestique. Ou alors c’est mon nom de plume, si je me décidais à écrire. Mais de toute façon, je n’ai pas de carte d’identité, ça c’est vrai. Quant à avoir plusieurs compte, évidemment oui, j’ai plusieurs comptes, professionnel, personnel, pour les loisirs, l’activisme en ligne, tout ça ! Et en ce qui concerne les messages indésirables, là oui, j’avoue, je poste un gros paquet de liens vers des articles dérangeants, ça ne vous plaît pas ça, Monsieur Zuckerberg ?

Bref, voila finalement l’occasion que j’attendais pour quitter cette plate-forme monopolisatrice tyrannique et l’occasion de peut-être poster à nouveau sur ce blog.

J’informe donc les 3900 et quelques personnes qui suivaient mon profil, qu’il va falloir maintenant me suivre ailleurs si vous souhaitez toujours lire mes news !

Twitter @nessyduloch

Framasphere : Nessy du Loch https://framasphere.org/u/nessyduloch

Le tumblr sur lequel je collectionne les articles intéressants : http://nessyduloch.tumblr.com/

Ma veille sur scoop.it http://www.scoop.it/u/nessyduloch

édition du 3 janvier 2016 : je viens de voir ce très bon article de Quitterie de Villepin sur le sujet : Facebook, ce méta-pays qui ne dit pas son nom

édition du 16 janvier 2016 : difficile de vivre au-dehors de facebook ! Création de la page Nessy du Loch, du Fond du Lac https://www.facebook.com/duFondduLac/

Publié dans Croiser les fils de la toile, D'humeur monstre | Marqué avec , , , | 3 commentaires