Immensités

OuessantOuessant

« Lorsque l’espace de l’intimité et l’espace du monde deviennent consonants. Quand s’approfondit la grande solitude de l’homme les deux immensités se touchent, se confondent. »

Gaston Bachelard

Publié dans être humain, Le temps existe, à mi-chemin | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Départ d’un homme libre

Je me reconnecte pendant quelques minutes, après un mois passé éloignée des réseaux sociaux, pour apprendre par deux free[wo]men, Isabelle et Raffa, le décès d’un homme libre.

CHAMP_FERME_GEL_MAILLELe marais inondé et gelé – Près de Maillé – Photo JCM

Jean-Claude Membre, JCM ou @NoirDefi, était un de ceux des Freemen que j’appréciais pour sa vision sur le monde que je partage en grande partie, avec c’est vrai cependant, beaucoup moins de pessimisme.

« A-t-il déjà été à ce point dans le monde question de changement, de développement, d’évolution, de bouleversements même ?
[…]
Raisonner, argumenter, cela ne peut se faire valablement sans avoir pris le parti du « pour » puis celui du « contre » et les avoir confrontés pied à pied.

C’est à ce prix que nous pouvons tenter de cerner de plus ou moins loin quelques « vérités ».
[…]
Mais attention !
Certaines « vérités » d’hier n’en sont plus aujourd’hui…
On a longtemps pensé que la Terre était plate… » 

JCM était un homme libre. Tout a commencé ici :  A tous les hommes libres – résistance

Qui sont les Freemen :

Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que : le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique s’attaquer sérieusement à ce problème (et à d’autres : pauvreté, guerres, etc…) implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom ‘Freemen’ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout…

Pour la sortie de son livre « La quatrième théorie« , Thierry Crouzet a invité le réseau des Freemen, dont il s’est largement inspiré pour son roman. J’étais invitée mais je n’ai malheureusement pas pu m’y rendre, ce que je regrette. Interrogé pour leur blog par Centre Commercial qui organisait cette soirée, voici comment il les définit :

Dans le livre, vous évoquez les Freemen. En 2013 qui sont-ils, quel est leur portrait-robot ?

Des hommes et des femmes qui ne se reconnaissent dans aucun parti, aucune église, aucun club. La politique traditionnelle ne les intéresse pas, le vote les indiffère souvent. Ils pensent que le monde ne peut changer que si chacun de nous le change à son échelle. Ils n’attendent rien des puissants. Quand quelque chose ne leur plaît pas, ils agissent plutôt que se lamenter. Ils ne sont pas du genre à manifester pour réclamer. En revanche, ils peuvent se dresser contre les inepties. Exemple : Notre-Dame des Landes.

Les Freemen ont toujours existé. Nouveauté : grâce aux nouvelles technologies, ils ne sont plus seuls. Ils forment un réseau et entrent nécessairement dans le jeu politique.

Pour découvrir l’énorme contribution de JCM sur internet :

Isabelle Delannoy a lancé l’idée de mettre en valeurs les écrits de JCM, de peut-être l’éditer en format électronique, j’espère que cela sera possible.

Lire aussi : Décès de Jean-Claude Membre  par Olivier Demaegdt

Publié dans Croiser les fils de la toile, être humain, Les nouveaux chevaliers, Sauver le monde, URGENCE CLIMAT ! | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

L’homme au profil de lion

Dans quelques jours, je rencontrerai avec émotion une personne que je connais depuis douze ans. Douze ans sur internet. Nous ne nous sommes jamais vu « en vrai » et le plus amusant, c’est que je connais pas son visage. C’est un exploit de sa part. Difficile aujourd’hui de ne montrer de soi que des mots et un profil de lion, toujours le même ou presque*, surtout lorsqu’on est journaliste, politologue, rédacteur en chef d’une revue, J:mag et critique de cinéma.

* autoportrait de Malik Berkati à la Berlinale 2013

J’ai rencontré la première fois Malik Berkati à l’époque où les réseaux sociaux se nommaient encore mailing list, newsgroup, forum. Dans la vie « carbonée » j’animais un groupe d’artistes transdisciplinaire et transculturel et je faisais comme lui sur internet la chasse aux tendances.

Je suivais ses éditos sur j:mag, j’en ai même copié quelques-uns au Fond du lac, ici et .

Dire que j’apprécie Malik serait au-dessous de la réalité, il fait partie des belles personnes, humaines, attentives au monde, sensibles et de caractère que j’aime lire car elles me rendent un peu moins bête. Ou pour le dire autrement, doté d’une belle intelligence.

Nous nous sommes retrouvés récemment sur twitter grâce à une amie internet commune, Carol Shapiro de CaravanCafé, une autre magnifique personne que j’aimerais aussi rencontrer irl (in real life).

Aujourd’hui Malik anime en plus depuis Berlin, avec le Lorientais Joël Coché, La République des Debouts, un think tank citoyen et populaire. Voici les premières paroles du Manifeste des Debouts :

« Nous ne sommes rien et nous sommes tout. Rien de plus que de simples citoyens, rien de plus important que de simples citoyens. Tout car notre vocation, c’est l’universalité.
Nous n’ambitionnons ni richesse monétaire ni pouvoir de domination. Nous pensons la complexité qui au travers de la connaissance de soi permet de cheminer vers la simplicité choisie en s’éloignant du consumérisme dans une esthétique de la vie.
Notre vie est accumulation d’immédiateté, de désirs, de plaisirs, de choix, de rencontres, d’échanges, d’immatériel mais non d’objets, de produits, d’argent, de gratifications symboliques. Nous avons réfléchi à nos valeurs, faites-le ! […] »

C’est par Joël qui organise sa venue en Bretagne dans les jours prochains, que nous allons enfin franchir la barrière des pixels. Donc @ bientôt (peut-être) pour le récit d’une rencontre carbonée entre l’homme au coeur de lion et le monstre du Loch Ness :)

 

Publié dans Coups de coeur, Croiser les fils de la toile, être humain, Les nouveaux chevaliers | Marqué avec , , , , , | 3 commentaires